Le témoignage audiovisuel dans les pratiques pédagogiques. Sources, outils, valorisations.

Formation à l’Institut Français de l’éducation les 12 et 13 mars 2015.

Public visé : Formateurs d’enseignants et enseignants du second degré (histoire, Lettres, langues, philosophie, musique).

Les enjeux mémoriels actuels et la révolution numérique pèsent lourdement sur les pratiques enseignantes. Á cet égard, l’offre pédagogique s’est considérablement accrue ces dernières années sans que s’en soient toujours trouvés facilités l’accès aux ressources documentaires et la prise en main des outils proposés. Cette formation de deux jours sera l’occasion de se familiariser avec une collection de près de 52 000 témoignages portant sur la Shoah ainsi que sur les autres génocides et crimes de masse, accessible depuis l’automne 2014 à l’École normale supérieure de Lyon. Ces récits ont été intégralement numérisés et indexés à la minute à l’aide de 62 000 mots-clés. Cinq moteurs de recherche permettent d’identifier au plus près tous sujets d’études.

Il s’agira donc d’engager une réflexion sur la démarche consistant à mobiliser des extraits de témoignages à des fins pédagogiques, de réfléchir autour d’un certain nombre de dispositifs conçus pour la classe et de s’interroger sur les modalités d’accès à ces ressources et outils.

Enfin, les participants se verront proposer de réaliser une activité pédagogique à partir de l’outil IWitness créé par l’USC Shoah Foundation.

Programme complet et inscriptions : http://ife.ens-lyon.fr/formation-formateurs/actualites/le-temoignage-audiovisuel-dans-les-pratiques-pedagogiques-les-12-et-13-mars-2015

Une collection unique de témoignages accessible à l’ENS de Lyon

 

UntitledLa collection de témoignages de l’USC Shoah Foundation (créée par Steven Spielberg après la sortie du film La Liste de Schindler) est désormais accessible à l’Ecole normale supérieure de Lyon et à la Bibliothèque Diderot (ENS). L’ENS est l’unique lieu de consultation en France de cette collection qui se compose à ce jour de 51 444 témoignages (durée moyenne = 2h15, le récit courant de la jeunesse au moment de l’interview) répartis comme suit :

Deuxième Guerre mondiale :

– rescapés juifs : 48 997
– sauveteurs, Justes, etc. : 1 133
– Sinté, Roms, Tsiganes : 407
– libérateurs des camps : 363
– prisonniers politiques : 261
– survivants témoins de Jehovah : 83
– participants aux grands procès d’après-guerre : 62
– survivants de la politique eugéniste du IIIe Reich : 13
– travailleurs forcés non juifs : 11
– survivants homosexuels : 6
– expériences diverses (2ème GM) : 32

Génocide des Tutsi :

– Survivants Tutsi : 57
– Sauveteurs (génocide des Tusti) : 7

Massacres de Nankin (1937-1938) :

– Survivants des massacres de Nanjing (Chine, 1937-1938) : 12

La collection de l’USC Shoah Foundation représente 105.000 heures de vidéos, elle constitue l’une des plus grandes vidéothèques au monde.

De nouveaux témoignages seront intégrés à partir d’avril 2015, à l’occasion du 100ème anniversaire du génocide des Arméniens (50 témoignages). La totalité des témoignages a été numérisée et indexée à la minute à l’aide de mots-clés grâce auxquels les lecteurs peuvent accéder aux récits correspondant à leurs champs de réflexion et de recherches. Les différents moteurs de recherche mobilisent 62 000 termes d’indexation et 1,3 million de noms propres. La collection contient en outre 700 000 documents (documents d’archives, photographies, objets). 7 123 témoignages font référence à la France. Les interviews ont été réalisées dans 39 langues (1 858 sont en français) dans 61 pays différents (1 649 en France). Les usages en sont multiples : recherches transdisciplinaires, enseignement, pédagogie, formations, e-learning…

Pour consulter les témoignages à l’ENS : http://vha.usc.edu

Pour interroger la base hors ENS : http://vhaonline.usc.edu

Pour toutes informations : emmanuel.debono@ens-lyon.fr

Mémoires en témoignages

La question des mémoires est un enjeu majeur pour la compréhension de nos sociétés. L’ENS de Lyon lance le projet « Mémoires numériques : l’Histoire en témoignages », piloté par l’Institut français de l’Éducation. Les témoignages audiovisuels dont il est question ici font référence à des récits d’existences caractérisées par des expériences bouleversantes, traumatisantes (guerres, crimes de masse, génocides, migrations, racismes, antisémitisme…), qui ont eu des conséquences lourdes sur l’histoire des individus et de certaines catégories de population et, de fait, sur l’histoire collective. L’IFE-ENS travaille à rendre accessible des corpus d’expériences. Le projet est conçu dans une double perspective : celle de la diversité, par l’ouverture à la variété des récits ; celle des Humanités numériques, les témoignages étant placés au cœur de pratiques et de projets scientifiques recourant à des outils dont certains sont développés à l’ENS de Lyon (analyse de corpus et de discours, cartographie, Atelier numérique de l’Histoire…).